Forum de la brigade des faucons

Forum de guilde du MMORPG Slayers Online
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les armes divines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koeldin
The big boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3501
Age : 29
Guilde : La*Brigade*des*faucons
Fonction : retraité
Date d'inscription : 08/04/2005

Feuille de personnage
level:
60/60  (60/60)
Age: 19
Job RP:

MessageSujet: Les armes divines   Sam 20 Mai 2006 - 18:18

par Itsumi

Après la Grande Guerre qui eut lieu, les dieux, à partir desquels les armes furent forgées, passèrent plus de temps à observer les hommes.
Les hommes les craignaient par le passé. Les divinités représentaient le savoir, la puissance, l’indéfinissable et le pouvoir ultime. De ce fait toute créature sur Vesperae leur devait confiance et obéissance aveugle. Cependant ce fut aussi l’époque d’imposteurs qui se s’autoproclamaient prophètes et dont personne ne pouvait mettre la parole en doute sans mourir peu après dans un bûcher, pendant que le peuple acclamait le mort d’un hérétique.
Maintenant les dieux, curieux de voir comment une simple création avait pu autant évoluer et devenir menaçante pour leur bien, observent ces hommes.
C’est ainsi que certaines personnes proclamaient haut et fort qu’ils avaient vu un dieu. Illusion ou réalité ? Personne n’est sûr, hélas!
Donblas, Danava, Démonio, Narthe et Aariba firent leur nom dans la religion de Vesperae grâce à leur illustres arme. Certains dieux alors créèrent des objets conservant une partie de leur pouvoir pour s’imposer dans les cultes de Vesperae et firent quelques apparitions mystiques. Mais d’autres, préférant ne point se faire connaître, malgré eux laissèrent dans le monde des vivants un objet prouvant leur existence. Des recherches furent effectuées dans divers endroits du royaume de Roland, au début, puis dans Vesperae tout entière pour trouver des légendes et peut-être le domaine de ces dieux.
On ne récupéra à ce jour que quelques écrits, ceux qui à notre époque nous ont fourni les connaissances que nous possédons.
Dernièrement le Donjon de Gjanajo a été découvert mais peu de recherches ont été faites. L'on parle cependant d’un lieu de savoir infini.

Un savant de l’ancien temps grava dans une roche, dans une langue inconnue aujourd'hui:

Le *RaGnaRok* est une cérémonie divine. D'après les croyances de cette guilde, cela arrivera lorsque les dieux de Vesperae sortiront de la Dilia pour purifier Vesperae de la traîtrise et de la perversité. C'est l'aboutissement d'une longue quête que certains hommes, en recherche d'une terre de paix, entreprennent au péril de leur vie. Mais pour que cette cérémonie ait lieu, un homme doit obtenir l'aide des 12 dieux de Vesperae. Chacun de ces dieux possèdent un objet qui leur correspond, appelé "Objet Divin". C'est seulement en obtenant un de ces objets que la personne obtiendra l'aide du dieu attitré à l'Objet Divin en question. Il faut donc qu'une personne parvienne à réunir les 12 Objets Divins, éparpillés dans Vesperae, aux mains de peuples très différents. L'Epée de Justice est l'Objet Divin de Donblas. L'arc de Guerre, c'est celui de Narthe. La Lance de la Mort est attribuée à Démonio. Le symbole d'Aariba est le Sceptre de la Concorde. Pour Danava, c'est le Bâton de la Sagesse. A Willanjis est assimilé le Sablier du Temps. Quant à Zandaros, c'est le Bouclier des Eaux. La Cape de l'Obscurité représente Vanilius. La Flûte de Tyrus, c'est l'objet de Brastos. La Plume de la Paresse appartient bien évidemment à Dranigba. Et enfin, le Casque des Vents pour Dranig, puis l'Orbe de Khalad pour Fulrullia. C'est seulement quand un homme aura obtenu tous ces objets, et ainsi l'aide de leurs dieux, qu'il pourra les invoquer afin que Vesperae soit sauvée...


Le sceptre d'Aariba

par Poeri

Un éclat scintillant.Une aura d'un bleu profond, comme parcourue de volutes d'un bleu plus clair, presque celeste.
Telle est la première perception du Sceptre, don d'Aariba aux mortels.
Puis une sensation de paix, d'harmonie, à l'instar d'une douce et sereine musique qui vous apaise, vous transcende.
Tel est le Sceptre.
Nombreux sont les chants elfiques qui l'honorent,
Rares sont les chants qui en décrivent l'origine.
De la destruction du Temple, lors de la guerre dite de Laucian, peu de manuscrits survécurent. Des annales antérieures, peu possédent la langue.
Nous ne savons plus ni comment et encore moins pourquoi Aariba le laissa entre nos mains. Conservé dans le Naos du Temple, il repose sur son piédestal de marbre. Il est rare de le voir, de pouvoir pénétrer dans le saint des saints et d'admirer sa facture. Ce fut pour tous ceux qui la vécurent une expérience terrifiante, tant est puissante la plénitude à son contact.
D'une cinquantaine de centimètres, il est composé d'un alliage délicat, laissant ainsi varier sa teinte claire. Sa couleur changeante est impossible à définir. A son sommet luit le "Coeur d'Aariba", pierre vivante dont la teinte bleutée semble se voiler à l'approche de jours sombres.
Bien qu'inutilisé depuis des lustres, la tradition, au travers des annales tant du Palais que du Temple, mentionne les étranges pouvoirs qu'il confére à son porteur :
Perception des auras, paix et harmonie sont provoquées par sa seule présence. Ses pouvoirs ne sont pas guerriers. Quand l'Epée de Domblas assigne à chaque Ame son destin, le sceptre d'Aariba la guérit et apporte le repos à ceux qui sont dévorés par la haine et le désespoir.

L’arc de Narthe

par Gallows/Malus

L’arc de Narthe , effrayante déesse de la guerre , permet à son possesseur de devenir un puissant guerrier , que ce soit sur le plan tactique ou bien au milieu d’un combat , le porteur de cette arme se verra accordé la rage guerrière de Narthe et sa stratégie qui la conduisent à la victoire . Ainsi l’archer possédant cette arme pourra voir bien plus loin que nul autre et tirer avec plus de précision . Cependant , son possesseur se doit d’avoir une grande expérience des combats et être doté de beaucoup de sang-froid sans quoi le folie de Narthe risque de s’emparer de lui et il perdra alors le contrôle et attaquera sans distinction alliés et ennemis jusqu'à la mort . L’arc a été fabriqué à partir des arbres morts de la forêt maudite de Gathol : de couleur noire , il présente quelques irrégularités dans sa forme qui n’entament en rien sa précision , ceux qui ont sous estimé ses capacités pour son apparence ne sont plus de ce monde , tout comme ceux qui se sont moqués de la laideur de Narthe . Chaque côté est courbé , ils se rejoignent au milieu de l’arc en une ligne droite ou le tireur posera sa main .
Seules les flèches fabriquées elles aussi en bois provenant des arbres de Gathol peuvent être tirées avec précision , utiliser d’autres flèches revient à les gaspiller . Ceux qui aspirent à la paix ne pourront utiliser cet arc avec efficacité , seuls des êtres au cœur impur désireux de batailles et de morts tel la déesse Narthe peuvent s’en servir .
Ainsi l’Arc de Narthe est une arme puissante mais qui ne doit pas être prise à la légère ni tomber entre toutes les mains , faute de quoi de véritables désastres peuvent se produire pour l’utilisateur et ses compagnons.

La lance de Démonio

par Itsumi et Aegis

La lance de la mort, la lance de Démonio. Une arme amenant destruction et malheur sur les terres qui eurent rencontré le possesseur de l’arme. Elle corrompt son possesseur, l’amenant là où elle le désire. Il tombe peu à peu dans la soif de pouvoir et son désir de tuer s’intensifie. Le sang et la mort deviennent ses nouvelles raisons de vivre. Il devient peu à peu insensible et meurt rongé par la haine. Peu d’humains ne survivent à cette lance, chaque possesseur en est mort. La haine l’emporte petit à petit. Seul les démons et elfes noirs résistent à cette haine incessante, même si elle l’emporte sur eux, eux emportent la mort.
C’est une longue lance constituée d’un matériau ferreux assez résistant. Sa pointe imposante est tachée du sang de ses victimes précédentes, encrant à jamais leurs morts sur cette lance. Dans la partie haute, un long serpent de métal entoure le manche. Elle est assez lourde pour les humains montrant le poids de la douleur qu’elle transmet, mais pour les démons dotés d’une forme incommensurable, elle n’est qu’un vulgaire sceptre de la mort.
Comme pour les autres armes, des symboles d’une ancienne langue de Vesperae sont écrits en colonne sur la manche de la lance.
Son pouvoir est celui de la mort et de la douleur. Au seul contact de sa pointe sur le cœur, la personne meurt, mais qui qu’elle soit, son âme dérive dans les méandre de la mort et de la souffrance éternelle.
Cette lance n’est que la représentation physique du chaos. Elle n’apporte que pouvoir et destruction.


Le bâton de Danava

par Itsumi et Aegis

Le bâton de la sagesse, le bâton de Danava. Une arme conduisant son possesseur dans la compréhension totale de l’environnement qui l’entoure. Une sagesse dont les pouvoirs peut se révéler dangereux pour celui n’ayant pas la connaissance. Seulement, tout n’est pas bon à apprendre. Seul un esprit large et ayant un certain recul sur ses problèmes peut acquérir ce bâton et en faire l’utilisation initialement prévue. C’est un long bâton de bois ayant en son centre quelques bandages enroulés autour d’un cylindre. Son extrémité située vers le bas est taillée en pointe aidant ainsi son possesseur dans sa longue route vers la sagesse. Sa partie haute, plus majestueuse, est gravée de minuscule symbole appartenant à une ancienne langue de Vesperae et se lit en rond car elle fait le tour du bâton. L’arbre dont lequel le bois est tiré, est méconnaissable, ce qui ne fait qu’accroître son mystère.
Mise à part la saleté des bandages qui montrent sa vieillesse, le bâton est très bien conservé.
Ce bâton, appelé arme, n’est en faite qu’un auxiliaire de l’esprit. C'est-à-dire entre la communion de l’esprit et de la nature. Cela se traduit entre autres par le contrôle des éléments, de la faune et de la flore. Seulement ce pouvoir est extrêmement fatiguant pour son possesseur.
Mais ce pouvoir se manifeste par le savoir de la nature et de la compréhension de la personne. C’est un pouvoir qui est dangereux mais aussi contenu, car seul un homme ayant les mêmes pensées que le bâton pourra l’utiliser.
Ce bâton a pour but d’amener prospérité sur les terres de Vesperae grâce à la sagesse et au savoir.


L’épée de Donblas

par Itsumi et Aegis

L’épée de la justice, l’épée de Donblas. Une arme pouvant amener la victoire aux généraux désireux de voir la paix et la justice régnées en ce monde. Son manche est constitué de l’or le plus pur qu’il soit possible de trouver sur Vesperae. Sa lame, à la fois fine et luisante, se voit entourer d’une aura blanchâtre. Des symboles appartenant à une langue ancienne y sont gravés et se lisent de haut en bas. Tout en restant aussi mystiques et immémoriale, cette langue est devenue symboles étranges même pour celui ayant appris le langage ancien de Vesperae. La pointe de l’épée est à peine abîmée par les précédentes batailles qui eurent lieux sur ce monde. Mise à part cette marque, aucun signe de guerre n’est venu troubler l’harmonie de cette arme.
Sa légèreté procure un maniement d’une grande précision et d’une bonne rapidité. Cette arme faite pour la guerre contraste avec son pouvoir intérieur.
Cette épée permet d’apporter la paix aux âmes tourmentées, mais aussi d'éclairer la flamme future de la vie prochaine pour rester sur le droit chemin.
Bien qu’elle ne puisse guérir la violence interne connue aux démons, elfes noirs et humains les aidant, elle permet qu’ils meurent dans la paix. A l'instant où l'épée transperce un corps, elle ressent le passé, les actes, l'aura profonde de cette personne. Etant la matérialisation physique de la Justice, du pouvoir de Donblas, elle choisira qui sera admis au sein des âmes pardonnées qu’est la paix éternelle et qui rejoindra les enfers, y subissant alors mille morts et autant de tortures.
Mais son possesseur ayant pour but d’amener justice sur toutes ces terres, sera guidé par sa lame. Guidé sur un chemin où personne ne pourra le déstabiliser de son désir de justice.
Cette arme est aussi connue pour s'incliner toujours vers celui qui dit la vérité où ayant le coeur juste et pour frapper quiconque n’ayant pas une cause honnête à défendre.


La flûte de Tyrus

par TueurKLSS

La flûte de Tyrus est l’objet Divin de Brastos. C’est un instrument de musique, qui possède des propriétés magiques. Cette flûte fut construite par Brastos, alors qu’il jouait avec le souffle de son père, Dranig, Dieu du vent et de la foudre, dans la forêt magique de Tyrus. Il se servit du bois de cette forêt, aux propriétés magiques mystérieuse, puis utilisa le vent de son père pour produire un son enchanteur. Le bois de cette flûte est solide, et d’une couleur très chatoyante pour les yeux. Au dos de celle-ci sont gravées des lettres d’une langue divine. La légende raconte que quiconque s’en empare obtiendra l’aide du dieu Brastos. Si on en joue, elle aurait le pouvoir de redonner espoir aux guerriers dans les situations les plus désespérées, permettant parfois l’accomplissement de miracles. Nul ne sait ou se trouve cette flûte de Tyrus, mais la guilde *RaGnaRok*, d’après des rumeurs la rechercherait activement…

L’Orbe de Khalad

par TueurKLSS

L’Orbe de Khalad, Objet Divin de Fulrullia, a une histoire très compliquée. Alors que Fulrullia s’ennuyait dans son volcan, elle décida de créer un ami. Elle construit avec la lave du volcan un magnifique phénix, qu’elle baptisa Khalad. Jaloux de cet oiseau, Narthe, déesse de la guerre, demanda à son père Démonio de punir Fulrullia et de lui confisquer l’animal mystique. Ce dernier transforma l’oiseau en une magnifique Orbe de feu, et la donna à Narthe, ravit de cette offrande. Ceux qui ont la chance de trouver cette Orbe de Khalad, aurait le pouvoir de traverser les flammes sans douleur. Elle permettrait une totale immunité au feu, d’après les dires de certains sages… *RaGnaRok* recherche aussi cet objet, mais n’en a pas encore trouvé la trace…

La Cape de l'Obscurité

par Itsumi

Vanilius, guide et maître des tourments de l’âme, il les conduit jusqu’aux enfers là où Démonio les accueille. Vanilius se présente dans les cimetières de Vesperae caché sous une longue cape noire. Personne ne peut le voir dans cet apparat. On dit que cette cape produit dans les environs de son apparition durant son passage dans le monde des vivants, peine, rancœur, angoisse.. Les pauvres esprits glacés et terrifiés à la vue de Vanilius se glissent dans sa cape pour se réchauffer conscient que en faisait cela, ils quittent leur monde pour toujours.
Un jour après une terrible guerre Vanilius alla sur le champ de bataille. De multiples âmes de forts guerriers erraient et vinrent se réchauffer. Lorsque le Guide leur annonça qu’elles devaient dire adieux à ce paysage, elles voulurent s’enfuir et tirèrent sur sa cape. La cape tomba au sol et les âmes s’échappèrent. Vanilius disparut et repartit dans les enfers, laissant sa cape sur le sol. Un homme vint, le jour s’étant levé, et y trouva la cape. Il la vendit plus tard et on ne sut ce qu’elle devint. Pour les âmes guerrières, Vanilius revint le soir avec une cape identique et les récupéra. La mort arrive toujours à terme.

_________________
http://labanane.org/
http://www.bashfr.org/


Dernière édition par le Dim 21 Mai 2006 - 15:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slayersonline.net/communaute/profil.php?id=148125
Koeldin
The big boss
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3501
Age : 29
Guilde : La*Brigade*des*faucons
Fonction : retraité
Date d'inscription : 08/04/2005

Feuille de personnage
level:
60/60  (60/60)
Age: 19
Job RP:

MessageSujet: Re: Les armes divines   Sam 20 Mai 2006 - 18:20

La Plume de la Paresse

par Itsumi

Dranigba dieux du Repos et de la Paresse, il fut un homme par le passé mais après avoir vécu plus de soixante ans de sa vie humaine et aux vus de ses exploits, Démonio lui accorda le repos éternel. Dranigba se conforta de ce qu’il lui arrivait et ne bougea plus de ses quartiers.
Il avait une petite chambrée pour lui seul et dormait la plupart du temps. Sa literie était rembourrée par des plumes d’aigles, l’oiseau de l’honneur. Un jour par l’usure une plume s’échappa de son oreiller alors qu’il y posa sa tête. La plume s’envola, sortit de sa chambre puis du Palais et se retrouva sur Vesperae. La petite plume noir et brune, étant toujours aussi belle que lorsque ont l’eu arraché du noble oiseau. Elle arriva finalement en fin de soirée dans le plateau d’un pauvre mendiant, qui ne connaissait pas sa valeur la vendit pour le prix d’un repas dans une literie. Cette plume servit à rembourrer un coussin du Roi, seulement le souverain à cause cela passa ses journées à dormir. Jugé comme ensorcelé, le coussin fut enfermé dans une salle. De nos jours il doit être toujours dans cette remise.


Le Sablier d'Or

par Itsumi

Willanjis dieux du temps symbolisé toujours avec son sablier d’or forgé par Narthe et soufflé par Dranig, crée un jour par lui-même un second sablier. Ce sablier par sa construction ne pouvait contenir autant de pouvoir que le premier. Son socle qui se trouvait en haut et en bas était en bois venant de la forêt des Ombres. Il était venu en ces lieux car au moins personne ne viendrait le déranger durant l’extraction qu’il effectuait sur l’arbre. Le sable pour créer le verre fut prélevé dans le désert, dans l’ombre de la célèbre pyramide. Il fut après soufflé dans la forge de Gathol par un humain auquel Willanjis rallongea sa vie en remerciement. Pour le sable, Willanjis remonta grâce à son sablier juste avant la construction de la Pyramide et en préleva le sable qu’il glissa avant de finir son sablier. Seulement au vu de sa manufacture, Willanjis ne renferma à l’intérieur que le pouvoir de ralentir le temps dans une certaine zone. Ce pouvoir n’a aucun incident sur le temps car hors de cette bulle de ralentissement s’écoule à vitesse normale et à l’intérieur de la bulle, le temps est comme ralenti, tout être vivant à l’intérieur à conscience car sa pensée n’est pas affectée mais son corps si. Seul l’utilisateur de ce sablier peut se mouvoir comme il lui semble. Un seul pouvoir le ralentissement est donc l’illusion de la vitesse.


Le Casque des Vents

par TueurKLSS

Autrefois, Dranig, le dieu du vent et de la foudre actuel, était un sage humain. Il entreprit de rejoindre la Dilia, île ou résident les dieux. Equipé d’une tunique et d’un simple casque, il se mit à la recherche de ce lieu divin. Mais quand il l’eu enfin retrouvé, la foudre s’abattit sur la pointe de son casque, le tuant. Mais Donblas enferma l’âme de ce sage dans l’essence du vent, et, 125 ans plus tard, il devint le dieu du vent et de la foudre. On raconte que la foudre ayant atteint Dranig était divine, et que le casque serait devenu magique grace au choc de celle-ci. C’est donc ce casque, l’objet divin de Dranig. Quiconque porterait se casque, aurait le pouvoir de calmer les plus grandes tempêtes, on encore d’être immunisé à la foudre. C’est un casque en acier, qui est bizarrement neuf, malgré la foudre qui l’a touchée.Il est d’une magnifique couleur argent, convoité par les plus grands chasseurs de trésors, espérant que celui-ci est d’un métal très précieux. Sur son sommet se trouve une pointe, et sur les côtés sont gravés des dessins, représentant des nuages, des éclaires, et un étrange symbole indescriptible…


Le Bouclier des Eaux

par TueurKLSS

D’après la mythologie Vesperaenne, les eaux de Vesperae auraient été créée pour refléter le soleil de la belle Danava, déesse de ce soleil et de la nature. Cette femme divine eu un enfant d’un mortel, appelé Zandaros. Il devint alors le dieux des eaux. Zandaros avait toujours admiré la beauté du soleil de sa mère, au point d’en devenir jaloux. Il s’était aperçu que l’eau reflétait ce magnifique soleil. Il entreprit alors de créer un bouclier composé d’eau, idée farfelue. Aveuglé par sa naïveté, il pensait ainsi pouvoir refléter le soleil quand bon lui semblerait, juste en brandissant son bouclier. Mais un jour ou il finit la construction de ce bouclier magique, le ciel était couvert d’épais nuages. Il essaya son bouclier pour refléter comme il le voulait le soleil, en vain, puisque ce dernier était cacher par le mauvais temps. Déçu de son invention, imaginant que celle-ci ne marchait pas,il se débarrassa de son bouclier. Les personnes qui en ont entendu parler racontent que ce bouclier enfermerait son détenteur dans une bulle d’eau infranchissable, stoppant toute attaque possible, et conférant donc à celui-ci une immunité totale aux coups d’armes. Ce bouclier est très étrange. Il a l’apparence de l’eau, mais reste solide quand on s’en saisit, sans être pour autant de glace. On peut voir à l’intérieur de celui-ci, étant presque invisible, rendant difficile sa recherche…


(Source: La Citadelle)

_________________
http://labanane.org/
http://www.bashfr.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slayersonline.net/communaute/profil.php?id=148125
 
Les armes divines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Instruction Technique Armes de Poing
» Énième recensement des armes d'exception.
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la brigade des faucons :: Quartier général de la brigade. :: Pièces utiles :: La bibliothèque-
Sauter vers: